Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 juin 2009

Droit dans ses chaussettes !

Tel pourrait être la qualification de Jean-Paul Alduy. Le sénateur-maire de Perpignan dont l’élection avait été annulée suite à une fraude mettant en cause des chaussettes bourrées de bulletin de vote du candidat UMP lors des municipales de mars 2008.

Jean-Paul Alduy est arrivé en tête du premier tour des élections avec près de 41% des voix devant la liste de gauche, qui a obtenu aux alentours de 25%. On peut donc s’attendre à sa réélection (sans fraude ?) dimanche prochain comme premier magistrat de Perpignan.

Cette élection partielle me fait réagir. Je me pose la question suivante : A quoi bon cette annulation ?

L’élection du candidat Alduy avait été annulée par le Conseil d’Etat en raison de fraude. Cette annulation ne l’a pas empêchée de se-représenter un an plus tard devant les électeurs de Perpignan. Il est donc légitime de se demander à quoi à servit cette annulation si elle n’est pas suivie d’une inéligibilité pour une période donnée…

Cette question pourrait en amener une autre : celle concernant la posture adoptée par le parti qui l’a soutenu durant cette campagne, puisque malgré l’antécédent, cela ne l’a pas gêné pour lui redonner l’investiture…

18:27 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : perpignan, élections, municipales, fraude, annulation | |  Facebook

20 avril 2009

Les jeunes diplômés sont pessimistes

Article de l'Expansion sur les jeunes diplômés: http://www.placeojeunes.fr/stage_emploi/enquetes/expansion_enquete.pdf

19:17 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jeune, diplômé, chômage | |  Facebook

08 avril 2009

"Sale français de merde !"

Je viens de voir la vidéo dont tout le monde parle à 7 000 Km d'ici (http://video.google.fr/videosearch?hl=fr&q=agression%20bus%20ratp&um=1&ie=UTF-8&sa=N&tab=wv#). Comme quoi je m'intéresse "un minimum" à ce qui se passe chez vous...

Cette vidéo, vous la connaissez. Vous en avez entendu parlé dans les quotidiens du jour. Un jeune homme habillé en mode "duffle coat/écharpe Burberry" qui prend le bus (je pense qu'il s'agit d'un Noctilien). A un moment donné il se fait agressé par une bande (c'est plus facile quand on est à plusieurs) d'une violence incroyable. Cette bagarre dure plusieurs minutes. C'est terrible. Peu de personnes s'interposent. On en voit une qui essaie et qui essuie des coups. Même le chauffeur du bus à la fin de la vidéo dit "Mais qu'est-ce que je peux faire ?"

A un moment on entend même la phrase "Sale français de merde !". Pour qui se prend ce petit con ? (notons qu'il porte une capuche blanche afin que l'on ne le reconnaisse pas...). Qu'est ce qu'il vient faire chier cette personne qui rentre chez elle tranquillement ?

Je sais "un peu" ce que c'est que de se faire enmerder par des "racailles". J'ai été victime de cela à plusieurs occasions, notamment sur la ligne Paris Gare du Nord / pontoise que j'ai utilisé durant 5 ans. Heureusement je n'ai jamais eu de dommages corporels (ce qui ne doit pas être le cas de la victime de la vidéo...).

Ce cas n'est, je ne pense pas, un cas exceptionnel. Des agressions de ce type il doit s'en passer tous les jours. Celle-ci a juste été postée sur Internet et le buzz a fonctionné. Alors que va t-il se passer dans les prochaines années si de tels actes ont tendance à se produire ? Un enorme affrontement "blancs" contre "racailles" ? Je ne sais pas. Je n'ai pas la solution.

Ce que je sais par contre c'est:
1/ Ce type de comportement favorise les votes de l'extrême droite, notamment à l'approche des élections (ceux contre qui ces racailles sont allées "manifester" en avril 2002...).
2/ Si certaines mesures telles que la suspension du service militaire n'avait pas été mises en place, peut être que ce type d'acte serait moins répandus... Lors du service militaire, aucun signe exterieur de richesse ou d'origine ne transparait. Tous servent en treillis et en rangers. Tout le monde dans la troupe était sur un pied d'égalité, le blanc, le black et le beur...

Tout cela ne donne pas envie de retourner dnas l'héxagone, vraiement pas...

15:21 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : violence, bus, actualité | |  Facebook